⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Hubert Julien-Laferrière pour ce dossier

7 interventions trouvées.

Depuis le début de la législature, l'aide publique au développement suscite des débats passionnés. C'est même un paradoxe que le sujet donne lieu à tant de critiques, alors même que nous traçons une trajectoire très ambitieuse, aussi bien sur le plan quantitatif – parvenir en 2022 à consacrer à cette aide 0,55 % du PIB – que qualitatif – l'augm...

… parce que la Chine est encore un pays en développement au regard de l'OCDE, mais cela n'ira pas dans le sens des priorités fixées par le CICID. Notre commission veillera vraiment à ce que l'augmentation des crédits concerne la mission.

Il faudra que les annexes budgétaires de la loi de programmation non seulement indiquent les pourcentages, mais aussi le montant des crédits eux-mêmes, pour que l'on puisse distinguer le pilotable du non pilotable. Monsieur le ministre, vous pouvez compter sur la représentation nationale pour exercer son devoir de vigilance, tout en continuant...

La commission des affaires étrangères, saisie pour avis, a examiné cet amendement. Nous ne sommes pas opposés à l'augmentation des crédits affectés au Fonds vert mais, vous l'avez reconnu vous-même, chère collègue, le problème est que les crédits budgétaires affectés à l'aide au développement et à l'aide bilatérale ont perdu 40 % de leur volume...

Je suis, pour les mêmes raisons que le ministre, défavorable à cet amendement qui reviendrait, en grossissant le trait, à faire de l'aide publique au développement l'instrument d'une politique migratoire. Or tel ne doit pas être le cas. L'aide publique au développement a trois objectifs : réduire les inégalités mondiales, réguler la mondialisa...

Nous avons eu tout à l'heure un débat très intéressant sur les mérites comparés des crédits budgétaires et des taxes affectées. Mais cette alternative me semble trop restrictive compte tenu du financement que nous devons assurer à l'aide publique au développement pour atteindre l'engagement pris par le Président de la République, qui implique –...

Il est vrai que nous avons déjà abordé cette question, mais cet amendement n'arrive en discussion que maintenant : il est dommage que le débat sur l'aide publique au développement ait lieu en deux temps, séparés par le débat sur les chambres de commerce et d'industrie, mais c'est ainsi, je n'y puis rien. Je rappelle que la TTF finance par aill...