Intervention de Perrine Goulet

Séance en hémicycle du jeudi 21 décembre 2017 à 9h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Motion de renvoi en commission

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPerrine Goulet :

Monsieur le président, monsieur le ministre, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, après avoir étudié cinq fois ce texte, nous revoilà à nouveau réunis pour la lecture ultime de ce projet de loi de finances pour 2018. Nos concitoyens nous ont élus pour incarner un changement. Ce budget est le premier tome des grandes réformes que nous portons et porterons afin de redonner confiance aux Français.

Par ce budget, nous tenons nos engagements de campagne qui consistent à libérer et protéger. Notre budget permettra de soutenir l'activité et l'investissement – et donc notre économie et notre croissance. Il s'adresse à tous : salariés, fonctionnaires, chefs d'entreprise, familles, étudiants, personnes handicapées et personnes âgées. Il porte de belles mesures, comme le renforcement du minimum vieillesse, de l'allocation aux adultes handicapés, la revalorisation de la prime d'activité et le dégrèvement de la taxe d'habitation à hauteur de 30 % en 2018.

Nous avons également pris en compte le domaine écologique, qui vous est si cher – je m'adresse à nos collègues de La France insoumise – , avec la hausse de la fiscalité énergétique environnementale, la généralisation du chèque énergie ou la prime à la conversion lors de l'achat d'un véhicule.

Nous avons fait des choix et nous les assumons pleinement, afin de remettre la France sur le chemin de la réussite et de la modernité pour répondre aux nouveaux enjeux qui se présentent à nous.

Cette motion de renvoi, à ce stade, après les nombreuses heures de débat et tous les amendements étudiés, relève de l'obstruction dont le groupe La France insoumise est friand.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion