Intervention de Valérie Rabault

Séance en hémicycle du jeudi 21 décembre 2017 à 9h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Rabault :

L'INSEE est reconnu par EUROSTAT, l'office statistique de l'Union européenne, comme l'un des meilleurs instituts au monde.

Votre collègue a dit : « Nous contestons formellement l'étude de l'INSEE, pour une raison très simple : c'est que le raisonnement est fait à consommation équivalente. » Or votre collègue, porte-parole du Gouvernement, était, voilà encore quelque temps, secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie. Il devrait donc savoir que le budget que vous allez faire voter aujourd'hui comporte, pour la seule année 2018, 3,7 milliards d'euros de recettes supplémentaires de fiscalité écologique. Si donc le porte-parole du Gouvernement considère qu'il n'y a pas de hausse de la fiscalité, il faut faire disparaître tout de suite ces 3,7 milliards d'euros que vous introduisez dans le budget pour 2018.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion