Intervention de Gérald Darmanin

Séance en hémicycle du jeudi 21 décembre 2017 à 9h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Présentation

Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics :

Ce n'est pas bien grave en soi, mais c'est un peu embêtant pour la vitalité démocratique que je retrouve dans les seuls débats télévisés, pour débattre des questions budgétaires, celle qui était présente au second tour de l'élection présidentielle. C'est d'autant plus vrai que le Gouvernement est à l'écoute, attentif à l'échange des arguments – en particulier votre serviteur, qui aime le débat parlementaire.

Il me semble donc, disais-je, que lorsque 11 millions de voix se portent sur Mme Le Pen au second tour et que l'abstention est aussi grande, on ne peut pas dire qu'en sept mois nous avons réparé le pays, c'est l'évidence.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion