⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du jeudi 18 janvier 2018 à 15h00
Entreprise nouvelle et nouvelles gouvernances — Motion de renvoi en commission

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

Pour ma part, je ne suis ni déçue ni surprise – même si j'aurais préféré l'être, c'est vrai. Au cours des six premiers mois de la législature, on nous a accusés de caricaturer la majorité parce que nous avons parlé de gouvernement ou de majorité des riches, notamment lorsque vous avez voté le budget qui, de fait, privilégie les plus grands revenus. Or, au cours des discussions, un grand nombre d'entre vous a assuré que vous pouviez également faire d'autres choix, en faveur des salariés, des plus pauvres et des plus vulnérables.

Vous aviez l'occasion de le montrer avec ce texte, comme l'ont souligné son rapporteur et M. Vallaud. Si nous considérons que ce texte ne va pas assez loin, il constitue toutefois à nos yeux un signal politique, au moment où l'Assemblée et l'ensemble de la société sont traversées par des débats sur les pratiques, parfois scandaleuses, des entreprises, dont certaines privilégient leurs profits au détriment de la santé et de l'environnement. Oui, vous aviez là l'occasion de faire un choix politique en faveur de l'ensemble de la société. Nous étions prêts à participer à un tel débat.

Or, en faisant le choix inverse, vous montrez clairement que vous débattez ou légiférez au service non pas de l'ensemble de la société mais d'une minorité. Il est hypocrite de prétendre qu'il convient de prendre du temps pour procéder à une évaluation plus précise du texte. Le temps de l'évaluation, vous ne l'avez pas pris lorsque vous avez bouleversé le code du travail, qui représente pourtant des années d'acquis sociaux et qui, au sein des entreprises, est un facteur d'égalisation des rapports de forces. Vous ne l'avez pas pris lorsque vous avez décidé de passer en force.

Vous dévoilez ainsi clairement le double discours qui est le vôtre. Vous faites bien la politique des plus riches contre les plus pauvres. Il vous faudra assumer ce bilan vis-à-vis des Français. Nous continuerons de nous battre en soutenant des propositions telles que celle-là. C'est pourquoi nous appelons à voter contre la motion de renvoi en commission.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion