⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Bastien Lachaud

Séance en hémicycle du lundi 24 juillet 2017 à 16h00
Confiance dans la vie publique — Motion de rejet préalable (projet de loi)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBastien Lachaud :

Cela nourrit une consommation ostentatoire et un gaspillage généralisé. Car que reste-t-il à acheter après les yachts que je viens de décrire ? Autre chose, n'importe quoi, car la satiété ne connaît pas de limite dans une compétition somptuaire.

Au-delà de l'indécence sociale, ces comportements posent un problème pour la survie même de notre écosystème. En effet, nous ne sommes pas dans une période neutre de l'humanité : son existence même est menacée car nous utilisons chaque année plus de ressources que notre planète n'en produit. L'écosystème humain doit être préservé. Une bifurcation de notre modèle de société est indispensable pour assurer notre survie.

Pourtant, cette classe dirigeante prédatrice et cupide, l'oligarchie, est un obstacle sur ce chemin. Aucun projet, aucun idéal ne la guide. Au XIXe siècle, l'exploitation du prolétariat était justifiée par le sentiment d'incarner le progrès scientifique ou encore les idéaux humanistes des Lumières. Après-guerre, il fallait défendre la liberté face au contre-modèle totalitaire. Mais aujourd'hui, à l'heure de la fin de l'histoire, l'idéologie capitaliste ne sait plus que s'autocélébrer.

3 commentaires :

Le 25/07/2017 à 22:28, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" Car que reste-t-il à acheter après les yachts que je viens de décrire ? Autre chose, n'importe quoi, car la satiété ne connaît pas de limite dans une compétition somptuaire."

Le pire qu'ils pourraient faire avec leurs milliards serait de n'en rien faire, de l'entasser dans leurs coffres tel l'Oncle Picsou, tandis que là ils font tourner l'industrie, c'est plutôt positif pour les ouvriers.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 03/08/2017 à 08:34, fab a dit :

Avatar par défaut

Faire "tourner l'industrie"... pour le plaisir de faire tourner l'industrie. Voilà un projet de société à bien court terme, dont raffoleraient les Shadoks. Au lieu de tenter de rassasier leur soif illimitée d'objets matériels, ces hyper-riche pourraient investir pour essayer de résoudre des problèmes sociétaux, environementaux ou autres qui touchent leur pays ou le monde. Certains s'y emploient heureusement, d'autres se complaisent à renforcer et à légitimer le cercle vicieux de la consommation ostentatoire que dénonce ici Lachaud et qui touche tous les nivaux de la société, du gamin dans la cour d'école qui exhibe ses dernières chaussures de marque, à ces ultra-riches. https://en.wikipedia.org/wiki/Conspicuous_consumption

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 03/08/2017 à 08:50, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Vous voulez fermer les derniers chantiers navals français ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion