Intervention de Barbara Pompili

Réunion du mercredi 31 janvier 2018 à 10h00
Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire

1 commentaire :

Le 09/07/2018 à 13:25, SNEUVILLE a dit :

Avatar par défaut

Bonjour,

Permettez-moi de vous contacter au sujet de l'efficacité énergétique, de sa planification et de la redistribution du bouquet énergétique et voulant attirer votre attention sur certains aspects scientifiques et technologiques plus nouveaux et des plus importants qui visiblement n'ont pas encore été pris en compte dans les récents débats et qui peuvent en même temps accélérer de beaucoup la transition énergétique.

8 dossiers pouvant être envoyés sous forme de pièces jointes à un courriel.

Ils concernent directement la réduction plus importante des coûts de production de l'énergie et tout particuliérement celle des énergies renouvelables et que l'on peut ramener à tres court terme à moins de 0.03€ du Kwh (en prenant également en compte la réduction du coût de la maintenance, et la réduction plus importante de la durée des amortissements) et ceci avec le recours à certains materiaux d'avant garde qui malheureusement sont encore peu et mal connus en France, pour avoir été trop longtemps négligés.

J'ai pu développer pour cela une expertise concernant les materiaux ta-C (la version superieure amorphe et homogene des materiaux diamants polycristallins) avec la révision et le décloisonnement de beaucoup de disciplines que l'on aurait tendance à traiter trop séparemment.

Pour briévement me présenter: hormis l'expertise scientifique que j'ai pu développer autour des materiaux en carbone beaucoup plus performants (en ayant produit une dizaine de premiéres scientifiques à caractere fondamental ou appliqué, j'ai aussi exercé dans le monde industriel de pointe plus technologique pendant longtemps en France comme à l'étranger (avec des entreprises étrangéres), des fonctions de directeur export et de directeur technique et qui concernent de nombreux domaines différents aussi bien du monde de la recherche scientifique que de nombreux domaines industriels exploités (bon nombre d'appareillages scientifiques d'analyse plus que jamais d'actualité, et équipements des domaines des materiaux en couches minces destinés à l'optique, la microélectronique, la métallurgie, la chimie, le nucléaire, le spatial etc.)

Ceci me vaut d'être sollicité comme invited speaker pour de grandes conférences dans les domaines des materiaux avancés nano et en couches minces comme les ta-C, et tres souvent aussi souvent par plusieurs des éditeurs scientifiques mondiaux (jusqu'à cinq fois par semaine).

C'est pour cela que je recherche des partenaires qui peuvent comprendre l'intérêt économique et commercial immediat du projet TCE que je présente et qui peuvent le recommander aupres de certains investisseurs. Il consiste à exploiter commercialement les technologies associées à la réactualisation des materiaux ta-C en couches minces et pour lequel un pay back de l'ordre de grandeur de 2 ans environ peut être estimé.

Les materiaux ta-C en couches minces, quand on sait les réaliser dans leurs variantes plus performantes (plus proche des diamants amorphes "vrais") avec des contraintes mecaniques internes réduites, avec des réacteurs de dépôt de plus grandes dimensions, dont on maitrise la technologie, avec les techniques de préparation de surfaces et avec lesquelles on assure une adherence forte et stable et sur de longues durées peuvent d'ores et déjà concerner une foule d' applications et tout particuliérement pour le solaire (voir l'étude marketing ci jointe publiée chez FUTURE MARKETS INC- le plus gros pourvoyeur mondial de données marketing technologiques dans tous les domaines)

La mise en oeuvre des materiaux ta-C dépasse de beaucoup la seule specificité de ces materiaux et beaucoup d'autres materiaux leurs sont généralement toujours associés sous forme de multicouches et pour la preparation des surfaces à revêtir, ainsi que diverses autres specialités scientifiques et techniques, la science des surfaces, de l'adherence, de la metallurgie, des plasmas, des techniques d'analyses et de caracterisation (microsondes, spectroscopie Raman, XPS, SIMS, mesure de la durete et de l'élasticité, propriétés optiques et optoelectroniques etc.). Veuillez noter que je dispose par exemple d'un procédé industriel de dépassivation des surfaces en verre qui permet de faire adherer solidement beaucoup de revêtements réputés plus difficiles à faire adhérer correctement sur le verre.

La mise en oeuvre bien comprise et bien maitrisée de ces materiaux exige par ailleurs le recours à toutes sortes de bases theoriques réactualisées et appliquées pour lesquelles j'ai pu contribuer plus récemment, et qui concernent en particulier la remise en question de certains aspects de la mecanique quantique de la spectrometrie Raman, ainsi que le recours au concept du rearrangement atomique d'origine quantique électronique et plusieurs aspects de la preparation des surfaces et de la réalisation d'une adhérence forte et stable. ( Voir liste de mes principales publications plus récentes dans la présentation résumée du projet TCE- du fait de l'abondance des informations nécéssaires qui concernent ce projet je n'ai pas joint le business plan et la description plus compléte et détaillée des objets à exploiter).

On notera que les mêmes materiaux en couches minces ta-C mis en oeuvre avec des preparations de surfaces differentes et en général avec des caracteristiques de réacteurs de dépôts differents également, concernent entre autre l'augmentation de l'efficacité des panneaux solaires et la réduction drastique des coûts de production de l'énergie solaire (uniquement en prenant en compte leur encapsulement pour commencer, mais aussi ceux des énergies éoliennes et les different types de transports terrestres (voitures électrosolaires), aeriens ( amélioration et industrialisation des avions électrosolaires de dimensions réduites) et sur l'eau,

Le projet de mise en oeuvre et l'exploitation commerciale et industrielle de ces materiaux en couches minces que je propose, correspond à des business modeles comparables à ceux utilisés par certaines des entreprises les plus riches dans le monde comme APPLIED MATERIALS, ION BOND/IHI, où l'engineering des équipements de dépôts est associée étroitement et en temps réel à celui de l'adaptation des procédés et à l'étude des conditions particuliéres techniques, commerciales et financieres des applications envisagées.

Quelques domaines d'applications aussi pour le nucléaire:

- Pour réduire la fragilisation des aciers des cuves de réacteur

-Pour réduire la corrosion des surfaces en contact avec des sels fondus par exemple.

- Pour réduire l'usure des éléments de mécanique (tel que roulement à billes et coussinets) qui doivent fonctionner en milieux soumis aux rayonnements nucléaires et certains niveaux de temperature plus élevés , pour lesquels les lubrifiants sont largement prohibes.

- Pour améliorer le bilan thermique de certains échangeurs thermiques où les tubulures sont exposées d'une part à l'érosion et à la corrosion provoquées par l'impact des goutelettes de vapeur d'eau condensée de cinématique significative, et d'autre part à des effets de caléfaction qui augmentent le coefficient de transfert thermique.

Savoir ici encore que si l'on peut réaliser un premier pay back de 2 ans environ, c'est que ces derniers se situent dans le prolongement direct et fortement amelioré de ce qui est déjà exploité avec les revêtements en materiaux diamant et DLC (Diamond Like Carbon, ces derniers qui sont en fait des materiaux nanocomposites avec des propriétés souvent plus proches du graphite, qui sont nettement moins performants que prévus ou espérés, moins denses, moins homogenes, moins solides et moins stables que les materiaux ta-C ). Et pour cela il convient de bien maitriser l'ensemble des bases techniques et scientifiques réactualisées qui concernent plusieurs aspects de leur mise en oeuvre et de leur exploitation y compris la solidité durable de l'adherence et l'engineering des réacteurs de dépôt qui conviennent aux applications envisagées (engineering vide, production, principe d'activation et d'interactions particules /surfaces, préparation des surfaces, coûts unitaires, qualité, durée de vie etc.).

Je reste à votre disposition pour plus de détails.

Cordialement

Stephane NEUVILLE

Expert scientifique indépendant

Ancien directeur export et technique de plusieurs industries du vide, des couches minces et des apaareillge scientifique d'analyse

Veuillez trouver ci dessous ce que j'ai envoyé à l'association Progres Nucleaire dans le cadre du débat public sur la planification énergétique et qui concerne en particulier la répartition du bouquet énergétique nucléaire et énergies renouvelables.

Titre : Accélération de la TE. , l'énergie nucleaire moins dangereuse et plus propre et notamment avec les réacteurs à sels fondus au thorium peut avoir un réel avenir pour servir de socle d'approvisionnement continue en énergie, même si son coût ne serait pas obligatoirement des plus bas. Mais il faut bien voir sa place dans un bouquet énergétique pour lequel différentes catégories de prix peuvent être envisagées. Il conviendrait alors de ne pas tomber dans les pièges des polémiques idéologiques partisanes et trop simplistes et qui seraient des plus improductives.

Pour les énergies renouvelables, il convient de bien différencier leurs avantages et leurs limites et leurs inconvénients. Les énergies renouvelables sont intermittentes et ont besoin d'un socle d'approvisionnement en énergie permanente et de systèmes de stockage et de conversion plus efficaces et plus intelligents et ce qui rend particuliérement attractif et utile certaines nouvelles solutions nucléaires plus efficaces et plus sûres.

Toutefois il faut voir aussi que des solutions immédiates existent pour rendre les énergies renouvelables plus efficaces, nettement moins cheres et vraiment compétitives, et que cela concerne aussi beaucoup les transports terrestres, sur l'eau et dans les airs (avions et areronefs) à diverses échelles et qui sont de grands consommateurs d'énergie

Bien qu'elles ne puissent que plus difficilement constituer un socle permanent de production d'énergie en continu importante, certaines de ces énergies renouvelables sont déjà notoirement moins chères que le nucléaire et peuvent devenir encore plus rentables à exploiter et atteindre des coûts de production inférieur à 0.03€ le Kwh avec des installations qui peuvent s'amortir sur quelques années seulement et non plus comme souvent encore jusqu'à présent: sur vingt ans. Ce que aucun investisseur financier ordinaire n'aime à prendre en compte et ce qui pourrait expliquer pourquoi la transition énergétique est encore restée beaucoup trop lente.

Et donc que les énergies renouvelables réputées atteindre les 0.06€ du Kwh sont en réalité encore bien trop cheres (les coûts affichés dépendent encore beaucoup de la maniére de les calculer, et de ce que l'on prend en compte). Il convient ici de ne pas négliger les coûts de la maintenance qui sont souvent plus élevés que prévus et de la durée de vie des équipements solaires et éoliens et qui peuvent être plus courts qu'annoncés.

Toutefois, bien des aspects peuvent être améliorés sur le tres court terme de maniére tres significative. En particulier avec le recours à un encapsulement à la fois antierosion, anti réfléchissant, antisalissures, anticorrosion. Seuls quelques materiaux d'avant-garde, dont les ta-C, peuvent prétendre apporter des solutions efficaces et pertinentes ici et pour lesquels il faut tout un savoir-faire industriel technico-scientifique spécialisé pour y parvenir. Ces solutions apparaissent comme d'un réel intérêt financier et qui sont réalisables techniquement à court terme sur des bases économiques et financières et commerciales réalistes et intéressantes. Et tout ceci peut aussi s'ajouter aux autres progrès que l'on réalise avec le rendement PV instantané et qui permettraient d'arriver à relativement court terme à des coûts inférieurs à ceux du charbon et ceci souvent bien plus rapidement que les durées de planification de mise en place de systemes de production plus classiques.

Les mêmes materiaux ta-C d'avant-garde peuvent concerner le nucléaire pour en réduire les coûts d'exploitation et en améliorer la sécurité

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion