Intervention de Jean-Jacques Bridey

Réunion du mercredi 24 janvier 2018 à 10h30
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Jacques Bridey, président :

Mes chers collègues, nous allons maintenant procéder à l'audition de M. François Geleznikoff, directeur des applications militaires du CEA, que j'avais déjà eu l'occasion d'entendre à plusieurs reprises, notamment lors de la préparation du rapport relatif au programme 146 ou dans le cadre de la mission d'information sur les enjeux industriels et technologiques du renouvellement des composantes de la dissuasion nucléaire.

Nous ne sommes pas encore dans le temps de la programmation militaire, puisque ce n'est que le 8 février que le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres, et que nous commencerons à effectuer des auditions dans ce cadre – l'après-midi même, nous procéderons à l'audition de Mme la ministre des Armées, puis du chef d'état-major des armées. Vous aurez ensuite la possibilité de prendre connaissance de ce beau texte, dont les grandes lignes ont été évoquées vendredi dernier par le président de la République, lors de ses voeux aux armées.

Si la présente audition ne s'inscrit pas dans le cycle d'auditions de la LPM, elle permettra cependant de parler de la recherche nucléaire, mais aussi des perspectives du renouvellement des composantes nucléaires, un thème que le président de la République a largement abordé lors de ses voeux, confirmant sa volonté d'aller vers le renouvellement des deux composantes nucléaires : vous pourrez donc nous en parler sans trahir le secret de la loi de programmation militaire ou de la défense nationale, Monsieur le directeur. Sans plus attendre, je vous donne la parole pour un exposé liminaire, avant que les membres de notre commission ne vous posent des questions.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion