Intervention de Laurence Trastour-Isnart

Réunion du mercredi 24 janvier 2018 à 10h30
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurence Trastour-Isnart :

Monsieur le directeur, comme vous l'avez souligné, la modernisation des outils de la dissuasion nucléaire, sur laquelle repose la garantie ultime de notre sécurité et de notre souveraineté, est une question importante. Elle représente un défi technologique, financier et humain. Le renouvellement des capacités françaises à court et long terme est fondamental pour sa crédibilité. Le défi humain a toute son importance si nous voulons conserver un certain nombre de postes-clés comme ceux d'atomiciens, par exemple, dont la formation est longue. De quels moyens disposez-vous et avez-vous dressé une liste des métiers à protéger ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion