Intervention de Jacques Marilossian

Réunion du mercredi 24 janvier 2018 à 10h30
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJacques Marilossian :

Merci pour votre présentation. De précédents Livres blancs, en particulier celui de 2008, mettaient en garde contre la prolifération d'armes nucléaires au profit d'acteurs non-étatiques. Le Livre blanc de 2013 indiquait que si l'acquisition de l'arme nucléaire par de tels acteurs restait improbable, on ne pouvait pas exclure la fabrication de « bombes sales » à partir de matières radioactives. Pourtant, la lutte contre cette forme de terrorisme nucléaire n'est plus évoquée explicitement sous la forme de scénarios dans la revue stratégique d'octobre 2017. Il semblerait que seuls les États soient désormais pris en considération dans ce domaine, et non plus les groupes terroristes. Dans la mesure où vous contribuez à la lutte contre la prolifération nucléaire, qu'en pensez-vous ? Ne devons-nous pas continuer à prendre en compte un risque lié à des acteurs non étatiques ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion