Intervention de Ugo Bernalicis

Séance en hémicycle du mardi 6 février 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Réforme de la fonction publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

Après votre loi sur la société de confiance, le programme « Action publique 2022 », qui s'inscrit dans la continuité de la révision générale des politiques publiques – RGPP – de Sarkozy, les mots sont durs : « plan de départs volontaires », « rémunération au mérite », « embauche de contractuels ». Vous avez d'ailleurs déclaré le 2 février que le Gouvernement n'a pas pour objectif de « généraliser » le recours aux agents contractuels dans la fonction publique, mais plutôt de le « banaliser ».

Vous rêvez d'un service public composé d'individus semblables à des rouages que l'on peut déplacer ou supprimer à l'envi, plutôt qu'à des hommes et des femmes qui font vivre l'esprit public.

Alors que tout est déjà bouclé, la start-up Macron annonce une concertation des syndicats de la fonction publique – bel exemple de votre mépris de la fonction publique. Où est le dialogue social ?

Où comptez-vous supprimer des fonctionnaires ? Dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes – EHPAD ? Dans les hôpitaux ? Dans les prisons ? Dans la police ? Dans les écoles ? À l'université ?

1 commentaire :

Le 09/02/2018 à 15:07, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

En fait il faudrait en embaucher encore davantage.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion