Intervention de élisabeth Borne

Séance en hémicycle du mardi 6 février 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Grand paris express

élisabeth Borne, ministre chargée des transports :

Les récents incidents sont venus aussi nous rappeler qu'un tel chantier n'est pas sans risque et que nous devons collectivement nous mobiliser pour qu'il ne se traduise pas par des difficultés pour la mobilité quotidienne des Franciliens. Tous les experts nous alertent aussi sur le défi en termes d'ingénierie. Commencer tous les travaux en même temps serait courir le risque qu'aucun n'aboutisse dans les délais.

La vérité oblige aussi à dire que ce projet hors norme a un coût et que d'importants dépassements ont été constatés. Mais le Gouvernement l'a dit, et je le répète ici : le schéma d'ensemble n'est pas remis en cause. Nous devons travailler à un phasage qui prenne en compte les enjeux techniques et financiers. Des consultations ont ainsi été entamées mi-janvier avec les parlementaires et les collectivités concernés. Ces concertations se poursuivent. J'ai reçu ce matin les présidents des départements d'Île-de-France ainsi que la maire de Paris, la région Île-de-France étant représentée par son vice-président en charge des transports. C'est bien l'ensemble des chantiers qui peuvent être lancés et aboutir d'ici à 2024 qui seront engagés, comme je l'ai indiqué à l'ensemble des élus.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion