Intervention de Edouard Philippe

Séance en hémicycle du mercredi 14 février 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Réforme de l'apprentissage

Edouard Philippe, Premier ministre :

L'objet de cette réforme, c'est précisément de rendre l'organisation du dispositif plus efficace, de faire en sorte que le statut de l'apprenti soit plus attractif, et que l'accompagnement du maître d'apprentissage et de l'entreprise soit plus simple. Et nous pensons que la mise en oeuvre de cette réforme est une bonne chose, parce qu'elle permet à l'apprenti de voir sa rémunération augmenter, d'être accompagné, de commencer sa formation à n'importe quel moment de l'année, ce qui sera beaucoup plus commode, et aussi de travailler dans les mêmes conditions que les salariés de l'entreprise.

Honnêtement, il n'était pas tout à fait satisfaisant qu'un apprenti boulanger ne puisse pas apprendre à faire le pain, sous prétexte que c'est trop tôt, et je pense que vous partagez cet avis, monsieur le président Chassaigne.

1 commentaire :

Le 22/02/2018 à 21:34, chb17 a dit :

Avatar par défaut

"il n'était pas tout à fait satisfaisant qu'un apprenti boulanger ne puisse pas apprendre à faire le pain sous prétexte que c'est trop tôt"

Quelle mauvaise foi ! C'est précisément un cas où on a le droit de faire travailler l'apprenti en horaire dit de nuit : il y a bien sûr des dérogations spécifiques prévues. Le chef du gouvernement use d'un procédé peu reluisant en s'offrant cet effet de tribune, et ses groupies qui applaudissent cela révèlent leur méconnaissance du Droit du Travail. Il est vrai que les investitures ont été distribuées à En Marche sur des critères bien éloignés du "terrain".

Monsieur Edouard Philippe cherchera-t-il de même à fourvoyer la représentation nationale pour les prochains projets du gouvernement, ou les méprisera-t-il plus encore en recourant aux ordonnances ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion