Intervention de Général Jean-Pierre Bosser

Réunion du mardi 13 février 2018 à 17h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Général Jean-Pierre Bosser, chef d'état-major de l'armée de terre :

Je n'ai pas de souci de ce genre. Il est vrai que dans l'augmentation de format de la FOT de 11 000 hommes, nous avons parfois atteint la limite de ce que nous pouvions faire en termes d'hébergement. Mais il ne vous aura pas échappé que l'armée de terre n'est pas demandeuse d'effectifs dans la perspective de la prochaine LPM : elle a en effet atteint son seuil critique en matière de recrutement, de formation initiale, de formation de spécialité et d'hébergement. Je suis très vigilant en la matière. Un député m'a interrogé sur la fidélisation : il est vrai que quand on vient de chez soi où l'on est seul dans sa chambre ou éventuellement avec son frère, et qu'on retrouve dans une chambre à six ou à douze, c'est un véritable choc culturel. J'ai entendu, il y a plus de trente ans, des engagés considérer qu'ils étaient mieux au régiment qu'à la maison ; je ne suis pas certain que ce soit toujours le cas et mon objectif est qu'aujourd'hui on soit au moins aussi bien au quartier qu'à la maison.

Souvenez-vous ce qu'a déclaré la ministre à propos du wifi : c'est comme l'eau courante il y a quelques années. C'est une réalité ; le gars arrive au fin fond du…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion