Intervention de Jacques Marilossian

Réunion du mardi 13 février 2018 à 17h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJacques Marilossian :

Je vous remercie pour cette présentation. Comme vous l'avez dit, la LPM porte beaucoup d'attentes. La composante terrestre de l'armée se voit activement soutenue en termes de renouvellement et de modernisation. La LPM met l'accent sur la réparation de l'existant – notamment les infrastructures d'hébergement et de fonctionnement, mais aussi d'entraînement des trois forces armées : on pourrait y consacrer onze milliards d'euros sur la période 2019-2025.

Pour l'armée de terre, avec ma collègue Séverine Gipson, nous sommes préoccupés par deux éléments : la modernisation des infrastructures d'entraînement, mais aussi la protection des infrastructures qui hébergent nos militaires. Le 10 août 2017, six militaires du 35e régiment d'infanterie de Belfort, affectés à l'opération Sentinelle, ont ainsi été blessés en sortant de leur structure d'hébergement à Levallois-Perret.

Si, dans un premier temps, la LPM permet une remise aux normes des infrastructures, dans quelle mesure permettra-t-elle également d'améliorer la protection et la sécurité des militaires en mission sur le territoire national ? Quels moyens d'entraînement mettrez-vous par ailleurs à leur disposition ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion