Intervention de Jean-Jacques Bridey

Séance en hémicycle du mercredi 21 mars 2018 à 21h30
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 2 et rapport annexé

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Jacques Bridey, rapporteur de la commission de la défense nationale et des forces armées :

Monsieur Pueyo, vous disiez dans votre exposé sommaire que nous devions manifester toute notre reconnaissance à celles et à ceux qui exercent le métier des armes au risque de leur vie – nous venons encore une fois de le constater.

Le projet de loi de programmation militaire vise justement à donner les moyens à nos armées d'exercer leurs missions en toute efficacité mais aussi en toute sécurité – si l'on peut dire, s'agissant de personnes intervenant pour la défense et la sécurité de notre territoire et de nos concitoyens. Dans toutes les mesures que nous proposons, nous faisons en sorte que cette reconnaissance soit à la hauteur.

Il s'agit, avez-vous dit, d'un amendement d'appel. Comme vous le savez, l'une des propositions faite par Mme la ministre des armées porte sur la nouvelle politique de rémunération des militaires, dite NPRM. Elle sera mise en oeuvre en 2021, dans trois ans. Elle poursuit deux objectifs : d'une part, la maîtrise de la masse salariale et, d'autre part, la simplification du système indemnitaire. Ce dernier n'est plus accepté, tant il existe de différences, de variations, de primes. Il faut simplifier tout cela : c'est très difficile mais le ministère des armées s'y est engagé. Je laisserai Mme la ministre nous préciser ces objectifs mais je pense que ce volet est très important.

Nous élaborons une loi de programmation « à hauteur d'homme » : c'est l'un des enjeux de cette mise à niveau à hauteur d'homme, pour exprimer la reconnaissance de la nation à toutes ces femmes et à tous ces hommes. Puisqu'il s'agit d'un amendement d'appel, je pense que vous le retirez après avoir entendu les précisions de Mme la ministre.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion