Intervention de Fabien Di Filippo

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 3

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFabien Di Filippo :

Vous connaissez les fortes réserves que nous avons exprimées lors du vote du budget pour 2018. Entre les gels budgétaires et l'intégration d'éventuels surcoûts liés aux opérations extérieures, qui peuvent toujours déraper car, comme en témoignent les incidents de ce matin, nous ne sommes pas à la merci d'une intensification des efforts budgétaires, l'augmentation des ressources sera peut-être plutôt de l'ordre de 600 millions que de 1,8 milliard pour cette année 2018 !

Derrière cette hypocrisie se cachent deux vrais risques : ne pas atteindre les 2 % du PIB et se retrouver face à des efforts intenables en 2024 et 2025, ce qui posera de vrais problèmes budgétaires en loi de finances.

La trajectoire ne devrait pas passer de 1,7 à 3 milliards. Elle devrait être lisse, étale. C'est pourquoi cet amendement tend à porter l'effort à 2,3 milliards d'euros par an. Si la loi de finances y fait obstacle, votons une loi de finances rectificative ! Ce serait loin d'être une première !

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion