Intervention de Joaquim Pueyo

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 3

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJoaquim Pueyo :

Monsieur le rapporteur, lorsqu'un groupe parlementaire dépose un amendement, je pense que celui-ci se veut positif. Nous soutenons bien sûr l'effort réalisé, mais nous préférerions que cet effort soit mieux réparti sur la durée. Mme la ministre nous a indiqué que les hausses de 1,7 milliard d'euros représenteraient une augmentation de 5 % entre 2019 et 2022 et que les hausses de 3 milliards d'euros correspondraient à une augmentation de 7 % entre 2023 et 2025. Cette différence de deux points de pourcentage paraît faible ; pourtant, l'effort réalisé sur une année entre 2023 à 2025 sera quasiment le double de celui réalisé chaque année entre 2019 et 2022.

Par ailleurs, certains collègues du groupe majoritaire nous ont fait savoir que ces augmentations devraient être soutenables. J'en conviens : nos amendements visent justement à améliorer la répartition et donc la soutenabilité de l'effort.

Pour toutes ces raisons, il me semble que les amendements déposés par le groupe Nouvelle Gauche offrent des garanties supplémentaires qui permettront de mieux appréhender ce lissage.

J'ai été très longtemps à la tête d'une collectivité et je n'ai jamais engagé de crédits au-delà du mandat que je pouvais assumer.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion