Intervention de Bastien Lachaud

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 5

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBastien Lachaud :

Comment ne pas se féliciter d'une augmentation des effectifs ? C'est la base.

Comment aussi ne pas regretter que 4 500 des 6 000 créations de postes prévues le soient pour les années 2023, 2024 et 2025, d'autant que ces créations visent à assurer des missions aussi centrales que le renseignement ou la cyberdéfense ? C'est maintenant que nous avons besoin de ces postes.

On nous expliquait encore tout récemment que d'ici à trois ans les Allemands, qui sont derrière nous en matière de cyberdéfense, nous auront rattrapés et même dépassés. Puisque l'Allemagne est un modèle pour cette majorité, pourquoi ne pas la suivre dans ce domaine aussi ? Pourquoi attendre et ne pas consacrer tout de suite les moyens nécessaires à ces questions centrales ? J'ose espérer que les 400 postes prévus pour l'aide à l'export ne seront pas priorisés.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion