Intervention de Émilie Cariou

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Après l'article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉmilie Cariou :

À travers cet amendement, je souhaite, madame la ministre, aborder la question de l'aménagement du territoire.

La loi de programmation militaire annonce un investissement humain et matériel, mais encore faut-il qu'il soit harmonieusement réparti sur notre territoire. La région Grand Est, et plus particulièrement le département de la Meuse, a été largement touchée par la contraction violente de nos moyens militaires au cours des dernières années. Un rapport sénatorial paru en 2012 a même fait état d'un « traumatisme lorrain ». La LPM est attendue de pied ferme et elle est perçue comme un signal positif dans des territoires où l'armée est implantée de longue date.

J'espère que la position de principe du rapporteur n'est pas trop rigide, puisque cet amendement demande la remise d'un rapport détaillant : les politiques de déploiement territorial des moyens humains et financiers de la défense ; les politiques de concertation préalables que pourraient mener les acteurs civils locaux, publics et privés, afin d'optimiser les redéploiements ; enfin, les politiques d'accompagnement pour les services publics et le secteur privé, en cas de suppression ou de regroupement de régiments.

Si nous demandons ce rapport, c'est parce que nous sommes très préoccupés, dans la région Grand Est, par d'éventuelles réorganisations à venir. Nous tenons à ce que toutes les décisions soient prises de manière transparente et nous voulons en être informés, car nous avons besoin de visibilité.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion