Intervention de Florence Parly

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Après l'article 6

Florence Parly, ministre des armées :

Madame la députée, je prends votre amendement comme un amendement d'appel. Je comprends que certains territoires gardent un souvenir cuisant des déflations d'effectifs très importantes qui ont marqué les dernières décennies. Par conséquent, j'entends votre besoin de transparence et de compréhension des évolutions à venir, et je puis dès à présent vous dire que ces déflations massives sont derrière nous – vous l'avez vous-même noté.

Je m'engage à produire tous les bilans que vous voudrez, afin que vous puissiez avoir une appréciation, du point de vue des territoires, de la mise en oeuvre de la loi de programmation militaire que nous discutons aujourd'hui. Je pense en revanche que votre amendement est contestable sur la forme, puisqu'il ne nous revient pas, dans le cadre de la loi de programmation militaire, de déterminer à qui doivent être adressés les rapports, en particulier lorsqu'il s'agit du Président de la République.

J'ai parfaitement compris le sens de votre démarche : vous souhaitez être informée et éclairée sur les évolutions qui pourraient advenir dans l'organisation territoriale, mais je rappelle une fois encore, devant la représentation nationale, que nous sommes sortis de la période de déflation d'effectifs lourde et que, par conséquent, nous ne devrions pas être confrontés à de nouvelles restructurations massives, comme celles que certains départements ou certaines régions ont pu connaître par le passé.

Des réorganisations, il peut toujours y en avoir, et je comprends parfaitement que vous souhaitiez en être informée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion