Intervention de Jean-Pierre Cubertafon

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Après l'article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Pierre Cubertafon :

Je vais abonder dans le sens de notre collègue Fabien Lainé, puisque nous partageons le même concept, à savoir celui de stratégie intégrale, dont il vient de parler.

Qu'est-ce que la stratégie intégrale ? C'est une articulation de moyens et une approche globale, systémique et multifactorielle de la guerre. En quoi, me direz-vous, un tel concept nous permet-il de nous interroger utilement ?

Envisageons par exemple une attaque informatique entraînant la chute des réseaux énergétiques : s'ensuivrait la neutralisation des opérateurs d'importance vitale – les OIV – qui en dépendent.

S'ensuivrait également la neutralisation des transports, des moyens de communication comme des services de santé, l'ensemble provoquant une instabilité sociale que viendraient alors exploiter des manoeuvres militaires.

Vous le voyez, le rôle des moyens militaires est, dans cet exemple, équivalent à celui joué par d'autres moyens, et ils pourraient se conjuguer à d'autres facteurs, comme la manipulation de masses financières.

C'est afin de mieux articuler ces différents risques et de s'en garder que nous demandons solennellement une actualisation de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale avant le 1er janvier 2021, pour une stratégie française et européenne renforcée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion