Intervention de Françoise Dumas

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 16

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançoise Dumas :

Je compléterai le propos de Mme Gipson en insistant sur la pertinence de la deuxième disposition de l'article 16. Le ministère des armées rencontre de façon récurrente, on le sait, des difficultés de recrutement de fonctionnaires et d'agents contractuels dans plusieurs zones géographiques et dans les secteurs d'activités sous tension visés par l'article. En 2017, le déficit de recrutement sur les cinq spécialités concernées était supérieur à 20 % au niveau national, ce qui a représenté une sous-réalisation de cinquante-huit postes sur les 277 proposés au recrutement.

Ces difficultés trouvent leur origine dans le manque d'attractivité des emplois concernés en raison, d'une part, d'un marché du travail très concurrentiel dans les secteurs visés, et, d'autre part, de la procédure des concours de recrutement – qui sont souvent perçus comme un obstacle, en particulier par de jeunes candidats détenant pourtant le niveau de diplôme requis.

En permettant aux intéressés de bénéficier d'emblée d'un contrat pouvant aller jusqu'à trois ans, cette expérimentation offre des perspectives professionnelles beaucoup plus satisfaisantes, ce dont nous pouvons nous réjouir.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion