Intervention de Joaquim Pueyo

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 21h30
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Après l'article 25

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJoaquim Pueyo :

J'ai bien écouté Mme la ministre des armées, qui nous a donné quelques garanties. Cependant, la question posée par le Parlement me paraît légitime. Il suffit de lire la presse pour voir qu'actuellement, les ONG se posent beaucoup de questions sur ce sujet. Il convient donc de se demander si le Parlement dispose d'informations suffisantes en la matière. Je ne le pense pas. En Allemagne, par exemple, c'est le Parlement qui contrôle totalement les ventes d'armes. En France, le Parlement est un petit peu exclu, et ce déficit d'information débouche sur des controverses et des interrogations de la part de certaines organisations internationales, notamment les ONG.

Aussi l'information nous paraît-elle nécessaire. Certes, madame la ministre, vous nous avez informés, mais les éléments donnés devraient être beaucoup plus précis si vous voulez véritablement rassurer la représentation nationale.

J'ai confiance en notre ministre des armées, mais il s'agit là d'un sujet important. D'ailleurs, nous sommes plusieurs députés à avoir été interrogés par les médias à ce propos. Pour ma part, je n'ai pas voulu entrer dans la polémique, mais je pense que nous n'avons pas suffisamment d'informations sur un sujet qui me paraît très important, compte tenu des événements au Proche et au Moyen-Orient.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion