Intervention de Jean-Marie Sermier

Séance en hémicycle du mardi 10 avril 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Réforme ferroviaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Marie Sermier :

Vous savez, les Français qui endurent les grèves espèrent au moins que leurs difficultés serviront à quelque chose : ils seront déçus !

En effet, la réforme de la SNCF que vous proposez est a minima. Contrairement à ce qu'on entend, le statut du cheminot ne sera pas supprimé : seules les nouvelles embauches ne se feront pas dans ce cadre. La mise en concurrence des trains de voyageurs n'est pas non plus la preuve de l'audace réformatrice du Gouvernement : au contraire, elle est prévue depuis les années 90, vous le savez bien, monsieur le Premier ministre. Elle se fait aujourd'hui a minima, sans la création d'une autorité de régulation indépendante qui permettrait une vraie ouverture du marché.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion