Intervention de Edouard Philippe

Séance en hémicycle du mardi 10 avril 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Attaques chimiques en syrie

Edouard Philippe, Premier ministre :

Elles ne rendent pas les morts qu'elles ont fait plus regrettables, plus terrifiants que ceux dus à des bombardements dits classiques, mais elles révèlent la capacité et la volonté d'utiliser des armes qui sont au ban de l'ordre international.

Le recours à ces armes n'est pas neutre : il dit des choses sur le régime. Et notre réaction à l'usage de ces armes dira des choses sur ce que nous sommes.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion