Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du mardi 10 avril 2018 à 15h00
Nouveau pacte ferroviaire — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

En France, les transports sont le principal secteur émetteur de gaz à effet de serre, avec 39 % des émissions totales, et les émissions dans ce secteur ont augmenté de 10 % depuis 1990. Or l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre est, nous le savons, l'une des causes principales du réchauffement climatique, qui provoque la hausse du niveau des eaux, la destruction des écosystèmes et le déplacement des populations.

Face à ce constat alarmant, l'ouverture à la concurrence, qui aura pour conséquence une augmentation des prix, est tout l'inverse de ce qu'il faudrait faire. Il faut repenser le transport commercial et privé en profondeur, changer nos modes de vie au vu des impératifs écologiques, et non des petits trafics qui visent à enrichir une minorité de spéculateurs et d'investisseurs privés. L'urgence écologique nous intime de prendre des mesures favorisant l'usage du train comme moyen de transport du quotidien pour tous et toutes sur l'ensemble du territoire national. Il faut faire du train, autant que possible, l'option automatique pour le transport sur les moyennes et grandes distances.

Or votre gouvernement – le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire est d'ailleurs étrangement absent de nos débats – …

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion