Intervention de Alain Ramadier

Séance en hémicycle du mercredi 9 mai 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Politique de la ville

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlain Ramadier :

… et cela malgré les efforts déjà consentis.

Les maires de banlieues, les agents publics et les bénévoles sont aujourd'hui épuisés, las de voir fleurir les annonces aussi vite que fane l'ambition qui les avait vues naître. Pouvez-vous entendre cette colère sourde des élus locaux à qui l'État demande toujours plus tout en donnant toujours moins ?

Depuis maintenant près de quatre ans, la rénovation urbaine est à l'arrêt. Le nouveau programme de renouvellement urbain, le NPRU, devait être doté de 5 milliards d'euros ; le Président de la République avait même annoncé vouloir le porter à 10 milliards. Mais sur le terrain, pas un seul centime n'est arrivé, et les lourdeurs administratives continuent de croître !

Monsieur le Premier ministre, la France périphérique, rurale comme urbaine, ne demande pas de passe-droits, de quotas dans les grandes écoles ou de discours victimaires. Elle veut la République, rien que la République, mais toute la République !

1 commentaire :

Le 16/05/2018 à 11:09, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Pas de République sans démocratie, et la démocratie c'est l'échange avec les citoyens, pas le silence obstiné des élus qui font tout entre eux.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion