Intervention de Christian Jacob

Séance en hémicycle du vendredi 28 juillet 2017 à 21h50
Confiance dans la vie publique — Après l'article 3

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

Une fois n'est pas coutume, j'interviendrai en soutien au Gouvernement, pour exprimer ma totale opposition à ces amendements. Je prendrai un exemple concret : j'ai exercé mon activité d'agriculteur pendant dix ans, en même temps que j'étais député. Comment aurais-je fait si l'on avait appliqué alors une telle disposition ? Est-ce que cela signifie qu'à partir du mois de septembre, j'aurais dû cesser de traire mes vaches, parce que j'aurais atteint le plafond des 30 % ou 50 % ?

1 commentaire :

Le 01/08/2017 à 17:00, Gabriel Jarjat a dit :

Avatar par défaut

Je souhaite faire remarquer à M. Jacob que si, personnellement, il lui était impossible de concilier un plein exercice de son mandat et la continuité de son travail agricole (e.g., en déléguant ce travail à quelqu'un de compétent et de confiance), il aurait sans doute été plus judicieux de ne pas se présenter à une élection législative en premier lieu. Ou au contraire d'estimer que l'exercice de son mandat prévalait sur son emploie et donc de quitter ce dernier. En résumé, puisqu'à l'heure actuelle personne n'est obligé de se présenter à une élection, chacun se doit d'évaluer les contraintes et/ou sacrifices que cela impliquerait et d'évaluer si oui ou non on souhaite se porter candidat.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion