⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du jeudi 7 juin 2018 à 15h00
Lutte contre la manipulation de l'information — Motion de renvoi en commission (proposition de loi organique)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

… dans d'autres tweets rédigés par des membres de la majorité, dont je vous épargne la citation. Indépendamment de leur contexte, ils sont très clairs et résument le genre d'instrumentalisation à laquelle servent de tels propos.

On le voit bien : l'argument de la fake news sert à disqualifier ceux de l'adversaire sans avoir à y répondre. Il déplace le débat sur le terrain du vrai et du faux, au détriment du débat d'idées. Il s'agit donc d'un instrument, utilisé en vue de discréditer l'opposition, non par la voie de l'argumentation, mais par celle de l'opprobre.

Ainsi, l'accusation de fausse information devient par elle-même un motif de disqualification, entravant le débat démocratique. La définition de la notion de fausse information, adoptée par amendement en commission après de nombreuses observations – auxquelles il a bien fallu répondre – selon lesquelles la définition initiale était assez floue, est la suivante : « Toute allégation d'un fait dépourvu d'éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable ».

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion