Intervention de Gérard Collomb

Séance en hémicycle du mercredi 27 juin 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Principe de laïcité et organisation de l'islam de france

Gérard Collomb, ministre d'état, ministre de l'intérieur :

Mais il entendait le mot au sens d'Aristide Briand, qui, dans son rapport à la Chambre des députés, disait de la loi de 1905 que c'était une loi de liberté : la liberté de croire ou de ne pas croire, de pratiquer la religion de son choix, pourvu qu'elle n'apporte aucun trouble à l'ordre public. Nous restons fidèles à cette vision de la loi de 1905, qui ne revient pas à nier les religions mais à leur demander de s'inscrire dans l'ordre républicain.

Nous sommes d'ailleurs en train de travailler pour que puisse naître en France un islam en adéquation avec ces règles de la République. Aujourd'hui, celles et ceux que l'on entend dévoient en effet trop souvent cette religion. Nous voulons que l'immense majorité des musulmans de France qui entendent vivre leur foi dans le respect des règles de la République puissent se lever et dire : l'islam, ce n'est pas cela, c'est la religion que nous pratiquons tous les jours en accord avec les lois républicaines ! Voilà, mesdames et messieurs les députés, ce que nous voulons faire en France !

1 commentaire :

Le 08/07/2018 à 12:23, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"la liberté de croire ou de ne pas croire, de pratiquer la religion de son choix, pourvu qu'elle n'apporte aucun trouble à l'ordre public. "

Le problème, avec vous, c'est qu'aucune religion n'apporte de trouble à l'ordre public...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion