Intervention de Jean-Luc Mélenchon

Séance en hémicycle du mardi 3 juillet 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Après l'article 9 bis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

… parce que cette activité et les personnes qui l'exercent seraient sacrées ? Je ne suis pas de cet avis. Or, aujourd'hui, nous n'avons qu'un recours, celui de la justice, lorsque nous ne sommes pas d'accord avec la transcription d'une information. On a pris, par exemple, un bout de l'une de mes phrases, assorti d'applaudissements, pour travestir mon propos, au point que même le CSA est sorti de la naphtaline pour condamner la pratique, mais la justice, c'est-à-dire un rapport de violence reposant sur la punition, est notre seul recours.

Nous verrons tout à l'heure, lorsque nous examinerons la proposition de créer un conseil de déontologie, si vous êtes d'accord pour suivre une méthode proposée par les journalistes eux-mêmes, par la voix du syndicat national des journalistes – SNJ. Ce conseil permettrait de résoudre les différends de manière pacifique et civilisée, entre gens qui ne veulent que le bien commun. Sur ce sujet, il n'y a, à mon avis, ni droite ni gauche, mais un intérêt général à approcher, autant que faire se peut, la vérité ou, en tout cas, à disposer d'une information de qualité.

1 commentaire :

Le 07/07/2018 à 09:04, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" parce que cette activité et les personnes qui l'exercent seraient sacrées ?"

Cela fait partie du faux système démocratique que nous vivons : le pouvoir se dit démocratique, mais qui dit démocratie dit échange avec le peuple. Or, il n'y a pas d'échange avec le peuple, le seul intermédiaire entre le pouvoir et le peuple est le journaliste, lequel est d'ailleurs seul pris en compte en ce qui concerne la défense des droits de l'homme à l'étranger, qui sont souvent la seule défense des droits des journalistes à l'étranger. Le journaliste devient dès lors sacré, car garant de l'image démocratique de l'Etat, un élément essentiel de sa bonne conscience démocratique, alors qu'il n'y a pas de réelle démocratie, et que le citoyen est nié.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion