Intervention de Sébastien Jumel

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

Je vais vous faire une révélation : j'ai vraiment un profond respect pour le Premier ministre, pas seulement parce qu'il a été le maire d'une ville proche de la mienne mais parce que, même si je combats résolument sa politique, il assume sa responsabilité avec hauteur de vue. Or je n'aime pas l'idée que le Premier ministre soit le collaborateur du Président de la République – que ce soit sous M. Nicolas Sarkozy ou le président actuel. C'est rabaisser le rôle du Premier ministre. Sa nomination ne doit donc pas être le fait du prince.

C'est pourquoi, par l'amendement CL924, nous proposons que le Premier ministre, issu de la majorité parlementaire, tire sa légitimité de l'Assemblée nationale. En effet, je le répète, rabaisser le rôle du Premier ministre à celui d'un collaborateur, c'est rompre l'équilibre des pouvoirs.

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 11:00, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

En France, tout le monde sait bien que c'est le président qui commande et que le premier ministre n'est que son exécutant. Même si ce n'est pas exactement comme ça, c'est ce qui est ressenti dans la population.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion