Intervention de Erwan Balanant

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaErwan Balanant :

Madame la rapporteure, franchement, votre argument n'est pas sérieux. Inscrire la parité dans la Constitution n'est pas une idée de doux farfelus puisque cette règle s'impose d'ores et déjà pour la plupart des scrutins de listes. Deux présidents de la République ont fait preuve de volonté politique à cet égard, mais un de leurs successeurs pourrait fort bien ne plus avoir envie d'appliquer la parité et nous nous retrouverions alors avec un gouvernement composé uniquement d'hommes blancs barbus.

Plus sérieusement, partout où la parité n'est pas obligatoire, elle n'existe pas. Prenons l'exemple des intercommunalités : on ne compte que 16 % de femmes.

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 11:18, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

C'est quoi au fait l'intercommunalité ? En terme de de compétences, comme le peuple n'est au courant de rien de ce qui se fait dans son dos, du fait de l'absence de référendums, on ne sait plus qui fait quoi. Dans ces conditions, être homme ou femme pour participer à ces pouvoirs spécialisés est sans réel intérêt.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion