Intervention de Jean-Hugues Ratenon

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Hugues Ratenon :

Il s'agit de donner à la population la possibilité d'abroger une loi par voie de référendum.

Depuis des décennies, l'on assiste à de vastes mouvements de contestation de la part du peuple français des décisions des exécutifs successifs. La plupart du temps, ces contestations sont dirigées à l'encontre de décisions qui ne figuraient pas dans le programme du candidat devenu président. Par exemple, la loi dite El Khomri a provoqué un mouvement de contestation considérable alors même que son principe n'a jamais été validé par les électeurs. Ainsi, un référendum abrogatif d'initiative citoyenne aurait permis au peuple français de se prononcer sur l'opportunité ou non de cette loi. Cela aurait permis, d'une part, de prendre une décision légitime et, d'autre part, de rejeter une mesure sans que soit mise en cause la responsabilité du ministre concerné, ni celle du Gouvernement qui en est responsable.

Nous proposons donc, après l'alinéa 2 de l'article 11 de la Constitution, d'insérer un alinéa ainsi rédigé : « Un référendum tendant à l'abrogation de tout projet ou proposition de loi peut être organisé sur l'initiative d'un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. »

Enfin, le présent amendement correspond parfaitement au programme de La France insoumise : L'avenir en commun.

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 11:35, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Par exemple, la loi dite El Khomri a provoqué un mouvement de contestation considérable alors même que son principe n'a jamais été validé par les électeurs. "

Le mariage pour tous a également fait l'objet d'une forte contestation sociale, et pas le moindre référendum. Le pouvoir totalitaire a ainsi montré l'exemple de sa bassesse et de sa fourberie. Et après il va donner au peuple des leçons de démocratie, bande de joyeux rigolos tout juste bon à récolter le mépris du peuple qu'il méprise tant lui aussi.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion