Intervention de Sébastien Chenu

Séance en hémicycle du mercredi 11 juillet 2018 à 15h00
Démocratie plus représentative responsable et efficace — Avant l'article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Chenu :

Je souscris aux arguments de la présidente de la commission des lois, car il y a dans ce débat un contresens : les « droits humains » ne sont pas les fils des « droits de l'homme », mais ils cherchent, en réalité, à promouvoir une certaine politique de la compassion, comme nous l'avons entendu dans notre hémicycle, tandis que les « droits de l'homme » cherchent à construire de la citoyenneté dans un espace clos – ils sont d'ailleurs intimement liés à la construction de l'État, alors que les « droits humains » transcendent cet aspect étatique.

Comment, par ailleurs, ne pas relever l'indigence, sinon la vulgarité, de l'argument selon lequel il s'agirait de « moderniser » la Constitution ? Ce n'est aucunement un argument en l'espèce, et il est rejetable. Les députés du Rassemblement national ne soutiendront donc pas ces amendements.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion