Intervention de Raphaël Schellenberger

Séance en hémicycle du jeudi 12 juillet 2018 à 15h00
Démocratie plus représentative responsable et efficace — Avant l'article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRaphaël Schellenberger :

Cet amendement a pour ambition de tirer les conclusions de nos beaux échanges qui ont abouti à la suppression du mot « race » de notre Constitution. Le constituant avait décidé de mentionner la race et l'origine comme des motifs de discriminations contre lesquelles la loi devait absolument lutter. Nous sommes tous d'accord, la suppression du mot « race » ne remet pas en cause la volonté farouche et ferme du législateur, et avec lui de toutes les institutions de la République, de se battre contre ce phénomène abject qu'est le racisme.

Mettre le terme « origine » au pluriel serait une façon d'affirmer, outre notre refus de reconnaître l'existence de races au sein de l'humanité, notre volonté de lutter contre les discriminations dont seraient victimes nos concitoyens à raison de l'origine, quelle qu'elle soit : territoriale, régionale, géographique ou ethnique.

1 commentaire :

Le 18/07/2018 à 09:33, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

La race n'existe pas, mais le racisme existe, c'est un peu lourd quand même.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion