Intervention de Olivier Falorni

Séance en hémicycle du lundi 9 juillet 2018 à 15h00
Débat sur la déclaration du président de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Falorni :

Monsieur le président du Congrès, monsieur le président du Sénat, monsieur le Premier ministre, mesdames, messieurs les membres du Gouvernement, mes chers collègues, dans un soliloque tout en majesté, ici, au château de Versailles, le chef de l'État est venu nous parler sans nous écouter. L'année prochaine, ce sera différent. Tant mieux !

Dans cet exercice un rien monarchique et suranné, j'userai donc, comme l'on disait sous l'Ancien régime, de mon droit de remontrance. Ne disposant que d'un temps de parole de cinq minutes, je ne le ferai que sur un sujet sur lequel, visiblement, le Président abuse, là encore, du principe énoncé par le cardinal de Retz : « On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment. »

Cette ambiguïté – son ambiguïté – porte sur la laïcité. Depuis un an, Emmanuel Macron parle beaucoup de religion, mais peu de laïcité …

1 commentaire :

Le 24/05/2020 à 19:59, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il n'a pas envie d'appliquer la laïcité, c'est pourquoi il n'en parle pas.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion