Intervention de Sébastien Chenu

Séance en hémicycle du vendredi 20 juillet 2018 à 9h30
Démocratie plus représentative responsable et efficace — Discussion des articles

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Chenu :

J'apprends d'ailleurs qu'une deuxième garde à vue est en cours dans le cadre de l'affaire qui occupe en ce moment la classe politico-médiatique et les Français.

Nous avons découvert les mensonges et les contradictions des ministres devant la représentation nationale – ce qui est indéfendable. Nous avons découvert les contradictions entre la garde des sceaux et le ministre de l'intérieur. Nous avons découvert les mensonges du ministre de l'intérieur.

Nous découvert ce flottement de l'État. On a l'impression qu'il n'y a plus de pilote dans l'avion. Emmanuel Macron, en tant que président de la République, est garant de nos institutions et de l'État de droit ; or cette affaire met en lumière qu'il le piétine. Qui sera donc le garant de l'État de droit, si le Président de la République ne peut l'être ? Il va devoir sortir de son silence, car il ne peut continuer, ni les fake news, ni de couvrir un fake flic.

Le Gouvernement, responsable devant le Parlement, est dépassé, incapable d'envoyer le ministre de l'intérieur s'exprimer en temps et en heure, rapidement, pour faire la lumière sur ce qui s'est passé et permettre une reprise sereine des débats.

Vous ne vous en sortirez pas par des artifices, chers collègues de la majorité. Vous n'avez plus les moyens de votre arrogance ; vous n'êtes plus en mesure de faire la leçon à la terre entière : vous devez prendre vos responsabilités. Nous devons avoir des garanties sur la commission d'enquête, notamment quant à la publicité de ses travaux, mais aussi sur les questions qui seront posées. Pourquoi, par exemple, ne pas avoir saisi la justice ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion