⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Agnès Firmin Le Bodo

Séance en hémicycle du mardi 24 juillet 2018 à 21h30
Liberté de choisir son avenir professionnel — Article 14

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Firmin Le Bodo :

Le projet de loi entend confier la gestion du répertoire national des certifications professionnelles à France compétences. Si l'objectif de la commission de France compétences en charge des certifications professionnelles vise à la régulation de l'offre, la mise en place de correspondances totales ou partielles reviendrait à enlever aux écoles toute capacité d'initiative, d'innovation ou de différenciation.

À titre d'exemple, un mastère spécialisé est une certification post-master répondant aux besoins immédiats en compétences des entreprises ou de certains secteurs. Les programmes répondent à un cahier des charges précis et réglementé ayant fait l'objet d'un processus d'accréditation relatif à la qualité des enseignements dispensés, en vue de répondre à l'insertion professionnelle.

La mise en place de correspondances, telle que prévue par le projet de loi, montre de nombreuses imprécisions, qui pourraient avoir des effets durables sur certaines formations de qualité. C'est pourquoi le présent amendement tend à supprimer ces dispositions, qui concourent à la perte de visibilité du processus qualité.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion