Intervention de Christian Jacob

Séance en hémicycle du mardi 31 juillet 2018 à 15h00
Motions de censure — Discussion commune et votes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristian Jacob :

Si des députés se sont levés si nombreux depuis dix jours pour dire non, c'est parce que nous tirons notre force de la proximité avec nos concitoyens, que nous ne sommes pas les pantins de partis. Un Parlement atrophié, composé de députés aux mains d'appareils, serait dans l'incapacité de jouer ce rôle de rempart.

Sachez, monsieur le Premier ministre, que nous ne courberons pas l'échine face à ce projet de révision constitutionnelle,

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion