Intervention de Franck Riester

Séance en hémicycle du mardi 31 juillet 2018 à 15h00
Motions de censure — Discussion commune et votes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFranck Riester :

Enfin, non pas stupéfiant, mais prévisible et affligeant, le départ fracassant de la commission d'enquête de certains de ses membres, lequel a donné à toute la séquence les tristes couleurs d'une pantalonnade ! En tuant de facto la commission d'enquête, ceux-ci ont privé les membres de notre groupe des auditions qu'il restait à mener.

En fin de compte, quel contraste avec la sérénité et le sens des responsabilités dont ont fait preuve les sénateurs ! En vue d'établir la vérité, nos concitoyens et nous-mêmes devrons désormais attendre les conclusions de leurs travaux, ainsi que celles de la justice. Les membres de notre groupe regrettent profondément que l'Assemblée nationale n'ait pas su jouer son rôle en cette occasion.

Venons-en à présent aux motions de censure. Pourquoi donc en débattre, mes chers collègues ? C'est un non-sens ! C'est hors sujet !

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion