Intervention de Richard Ferrand

Séance en hémicycle du mardi 31 juillet 2018 à 15h00
Motions de censure — Discussion commune et votes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRichard Ferrand :

Mais une fois encore, le front trouve son unité dans le seul fait d'être contre tout – contre le Gouvernement, contre tout ce qu'il a pu proposer – sans que jamais une idée commune ne pointe à l'horizon.

Il y a, bien sûr, cette récente lubie d'un État partial et asservi, qui est contre le peuple, en qui se cache une forme de tyrannie et qui est désigné comme l'ennemi qu'il faudra abattre, lorsque viendra le grand soir. Tout cela pour une faute avérée, reconnue, avouée, …

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion