Intervention de Olivier Faure

Séance en hémicycle du mardi 31 juillet 2018 à 15h00
Motions de censure — Explications de vote (motion de censure de m andré chassaigne m. jean-luc mélenchon et mme valérie rabault)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Faure :

Le président Macron a été élu dans des conditions particulières. Il s'est posé en rempart face à la menace populiste. Un an plus tard, il en épouse les codes et les arguments : anti-parlementarisme, dénonciation de la presse, pouvoir personnel… Il se voulait rempart, il est devenu passerelle. Quelle crédibilité, quelle autorité conserverez-vous désormais dans le débat européen, face aux populistes et aux tenants des démocraties illibérales ?

Aucun pouvoir ne peut garantir l'exemplarité de ses membres, mais un gouvernement exemplaire doit garantir le refus de toute impunité. C'est pour cette raison que nous avons modifié la loi lors de la législature précédente : pour que les fraudeurs et les tricheurs puissent être repérés, jugés et condamnés.

Monsieur le Premier ministre, nous sommes aujourd'hui face à vous, dans notre diversité, parce que votre choix a été à l'opposé de ce que les Français étaient en droit d'attendre dans une grande démocratie.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion