⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Stéphane Travert

Séance en hémicycle du jeudi 13 septembre 2018 à 21h30
Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire — Article 5 quinquies

Stéphane Travert, ministre de l'agriculture et de l'alimentation :

.. et nous devons les forcer à le faire. C'est pour cela que nous avons renforcé le dispositif actuel.

Le dispositif en vigueur passe par le président de l'Observatoire de la formation des prix et des marges, mais la procédure ne fonctionnait pas assez bien, au point qu'elle n'a été utilisée qu'une seule fois, pour Lactalis. Avec l'article 5 quinquies, nous la systématisons, nous la renforçons ; c'est le président du tribunal de commerce qui interviendra.

Les amendements en discussion font peser un risque fort sur la constitutionnalité du texte. Célia de Lavergne l'a rappelé tout à l'heure : il se peut que l'article saute en totalité. Dans ce cas, nous perdrions tout le travail mené sur les sanctions, alors que, nous le savons et nous sommes tous d'accord sur ce point, il faut prévoir un volet sanctions pour le cas où les accords entre un producteur et un transformateur, ou un producteur et un distributeur, ou à n'importe quel autre maillon de la chaîne, ne seraient pas respectés. Ces sanctions doivent être suffisamment fortes pour maintenir l'équilibre dans la relation et la négociation commerciales.

C'est pourquoi je maintiens l'avis défavorable du Gouvernement sur ces amendements, pour des raisons qui ont trait à la constitutionnalité du texte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion