⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Célia de Lavergne

Séance en hémicycle du jeudi 13 septembre 2018 à 21h30
Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire — Article 11

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCélia de Lavergne :

L'écoute des agriculteurs, avec le développement et la promotion de l'enseignement de méthodes alternatives en vue de transformer leurs pratiques, et aussi leur accompagnement, grâce à un plan inédit de 5 milliards d'euros d'investissements dédiés à l'agriculture, afin de rendre possible cette transition.

Le titre Ier nous a permis de mettre l'agriculteur au coeur de cette transformation, car les agriculteurs ont un métier qu'ils exercent depuis des années de manière très responsable. Ils sont aujourd'hui conscients de la transformation qu'ils doivent réaliser ; ils s'organisent pour cela, et nous les accompagnerons.

Certains ont dit que nous manquions de considération envers le bien-être animal. Pourtant, qu'avons-nous fait, chers collègues, en votant le renforcement de la répression de la maltraitance animale par la création d'un nouveau délit pour mauvais traitement envers les animaux, en créant un statut protégé de lanceur d'alerte dans les abattoirs pour les responsables de la protection animale, en adoptant l'expérimentation du contrôle vidéo dans les abattoirs ou encore en interdisant toute nouvelle installation de poules en cage ? Nous avons choisi le bien-être animal. Même si nous sommes conscients qu'il nous reste encore des marches à gravir, nous avons proposé des réponses concrètes et pragmatiques. Notre majorité étant attachée à ces sujets, ces mesures ne sont qu'un commencement.

Voilà ce que nous avons fait, chers collègues, dans la co-construction et le dialogue, avec ambition et méthode. Nous sommes en train de bâtir le modèle agricole de demain, qui accompagnera la transformation de nos filières, renforcera notre leadership européen, intégrera la transition agro-écologique et le changement climatique, tout en assurant une répartition égale de la valeur et, surtout, pour les consommateurs, une alimentation sûre, saine et durable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion