Intervention de Valérie Oppelt

Séance en hémicycle du jeudi 27 septembre 2018 à 21h30
Croissance et transformation des entreprises — Article 13

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Oppelt :

Monsieur le ministre l'a bien dit : la méthode est très claire et d'ailleurs similaire à celle qui a été utilisée pour le projet de loi PACTE. Nous partons de consultations déjà anciennes, dans lesquelles se sont impliqués les CCI, tous leurs directeurs généraux, les syndicats, ainsi que certains parlementaires. Il s'agit bel et bien de défendre les CCI rurales et celles qui sont exemplaires, et de trouver des solutions. Ce n'est pas un démantèlement, mais une restructuration que nous voulons conduire, avec elles, avec leur accord, et en introduisant des nouveautés : accentuer le rôle de CCI France, construire une vraie stratégie immobilière, ce qui va permettre aux CCI d'engranger des recettes, reconnaître l'existence des droits syndicaux, mais aussi repenser les statuts qui datent de 1952 – cette mesure correspond à une demande des CCI régionales, des CCI territoriales et de CCI France.

Les CCI sont très impliquées dans la démarche et ont conscience qu'elles doivent se reconstruire afin de mieux aider les entreprises. Tel est en effet l'objet du projet de loi PACTE : comment mieux s'entourer et comment être plus actifs afin que nos entreprises puissent grandir.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion