Intervention de Bruno le Maire

Séance en hémicycle du jeudi 27 septembre 2018 à 21h30
Croissance et transformation des entreprises — Article 13

Bruno le Maire, ministre de l'économie et des finances :

Troisième point, capital : oui, il y a une logique d'économie dans cette réforme, je ne le cache pas, mais ces économies bénéficieront intégralement aux entreprises. C'est la logique du projet de loi PACTE : alléger les charges qui pèsent sur les entreprises, qu'elles soient financières ou administratives, pour que celles-ci puissent se développer et créer des emplois. C'est un engagement essentiel que j'ai pris auprès des CCI et que chaque Français doit bien entendre : l'intégralité des 400 millions d'euros d'économies réalisées d'ici à 2022, à raison de 100 millions par an, ira aux entreprises. Ce seront des charges en moins pour les entreprises, non de l'argent en plus pour le budget de l'État. C'eût été tentant, je ne le cache pas, mais ce n'est pas le choix qui a été fait. Ce choix-là, je le revendique. Il s'inscrit dans la philosophie du projet de loi que nous examinons aujourd'hui : réduire les charges de nos entreprises, en particulier des PME.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion