Intervention de Daniel Fasquelle

Séance en hémicycle du jeudi 27 septembre 2018 à 21h30
Croissance et transformation des entreprises — Après l'article 13

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDaniel Fasquelle :

Dans la circonscription dont je suis le député depuis dix ans, j'ai vu arriver la chambre de commerce et la chambre de métiers : elles ont pu se déployer avec les moyens dont elles disposent aujourd'hui. Cessez donc de répéter que tout va mal, que les CCI et les chambres de métiers se désengagent des territoires et que vous, vous faites une réforme formidable ! Vous croyez que, si vous leur donnez moins de moyens et rendez les prestations payantes, elles vont tout à coup se redéployer partout dans les territoires ? En les centralisant au niveau des régions, vous allez provoquer ce que vous redoutez. Ce n'est pas sérieux.

Je suis convaincu que vous avez un plan caché et je vois très bien ce que vous voulez faire. Aujourd'hui, vous affaiblissez les CCI et les chambres de métiers. Demain, vous allez leur demander de fusionner et de se rapprocher des régions et, à la fin, elles ne seront plus qu'un organe lié au développement économique, une espèce d'agence liée aux régions. C'est ce qui est en train de se passer ! Alors, soyez francs et dites les choses clairement, au lieu de nous faire des grands discours qui visent, premièrement, à dissimuler un plan que nous devinons de plus en plus clairement et, deuxièmement, à débarrasser l'État d'un réseau qui le gêne par son indépendance et parce qu'il coûte de l'argent. Comme il faut faire des économies et que vous ne les faites pas dans le budget de l'État, vous allez, une fois de plus, demander aux régions de financer ce que vous ne voulez plus financer.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion