Intervention de Michèle de Vaucouleurs

Séance en hémicycle du jeudi 27 septembre 2018 à 21h30
Croissance et transformation des entreprises — Article 13 ter

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichèle de Vaucouleurs :

Cet amendement vient confirmer l'intérêt du maintien d'un niveau de service des CCI suffisant et adapté aux territoires les plus en difficulté. Compte tenu de la nature des demandeurs observés en Île-de-France, issus pour un nombre négligeable des quartiers prioritaires de la politique de la ville, il paraît important de maintenir une offre de service favorisant l'accueil et l'accompagnement renforcé de personnes souhaitant passer, la plupart du temps, du non-emploi à l'activité, par la création de leur propre entreprise.

Cette même question se pose sur les territoires les plus ruraux dans lesquels un socle de service est important pour accompagner les services. Le fléchage de ses actions dans les SRDEII – schémas régionaux de développement économique d'innovation et d'internationalisation – auprès des établissements consulaires, dont c'est une des activités les plus reconnues en matière de compétences, et l'impact positif que constitue la reprise d'activité en matière de lutte contre le chômage, légitiment un effort particulier en termes de financement d'actions.

C'est pourquoi l'amendement propose de rédiger ainsi la fin de la dernière phrase de l'alinéa 18 : « en tenant compte notamment des situations dans les territoires ruraux et urbains les plus fragiles en zone de revitalisation rurale et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion